Editions IADT


L’IADT édite une collection de Guides méthodologiques à destination des étudiants, élus, cadres territoriaux et professionnels,
et des Ouvrages hors collection.
Les guides méthodologiques se veulent concrets, offrant à la fois des réflexions théoriques et des conseils méthodologiques à partir d’exemples d’application sur le terrain.
 

GUIDES METHODOLOGIQUES

Bâtir un établissement scolaire apprenant. Expériences tirées d’un séminaire franco-québécois

Sous la direction de Suzanne Guillemette et Alain Bouvier
Coordination : Francis Begyn et Jean-Yves Langanay
Juin 2018, 145p. - ISBN : 978-2-490485-00-0 - Référence : W0011666 - Diffusion : Réseau Canopée

Dans cet ouvrage collectif, des cadres des systèmes éducatifs français et québécois s’adressent à leurs pairs. Il est le fruit d’un séminaire dans lequel chaque contributeur, chef d’établissement, inspecteur, etc., par son apport spécifique, vise à démontrer que la construction de l’établissement ou du territoire apprenant ne relève pas seulement de la théorie. La diversité des témoignages, des situations et des contextes présentés, par effet de cumul et de croisements, prouve la fécondité du lien entre théorie et pratiques. Tous partagent le même but : la réussite scolaire, culturelle et sociale des « apprenants » dans leurs établissements et leurs territoires. Il marque ainsi une étape dans les recherches sur les organisations apprenantes et plus particulièrement sur l’établissement apprenant. Par ailleurs, il met à l’épreuve des faits les éléments contenus dans les précédents ouvrages d’Alain Bouvier en réunissant ces acteurs engagés des deux côtés de l’Atlantique.

Introductions aux Villes et Territoires Apprenants

Sous la direction de Laurent Rieutort et Alain Bouvier
Contributions de Philippe Bohelay, de Maen Jamoor et de Truong Giang Pha
Juin 2021, 148p. - ISBN : 978-2-490485-03-1
Ouvrage édité dans le cadre du Colloque Du quartier à la ville apprenante : résiliences et dynamiques territoriales face aux crises

Villes intelligentes, smart cities et smart villages, villes apprenantes et learning region, autant de notions communément utilisées mais dont les contours restent trop flous.
A partir d’exemples concrets et dans une démarche apprenante, cet ouvrage collectif propose des définitions et des grilles d’analyse aussi précises et pluridisciplinaires que possible. Si la question des usages numériques est centrale dans bon nombre de ces processus qui contribuent à mieux « gérer » les villes, nous revenons sur les enjeux éthiques et les défis de la gouvernance que soulèvent ces expériences.
L’approche retenue dans cette Introduction est surtout plus large en proposant de prendre en compte la dimension territoriale systémique et les perspectives d’un développement territorial durable et inclusif. Elle s’inscrit dans une perspective humaniste d’apprentissages collectifs, de participation, de bien-être collectif, de vivre ensemble et de gestion des « biens communs ». Dans un contexte de crise systémique, l’ouvrage marque une étape dans les recherches en questionnant les méthodes et conditions d’émergence de véritables territoires apprenants – urbains et ruraux – plus collaboratifs, créatifs et résilients.
 

Du Quartier à la Ville Apprenante : résiliences et alliances territoriales face aux crises

Septembre 2021, 145p. - ISBN : 978-2-490485-05-5
Ouvrage édité dans le cadre du Colloque Du quartier à la ville apprenante : résiliences et dynamiques territoriales face aux crises


Issu d’un colloque organisé en octobre 2020, avec le soutien de Clermont-Ferrand, ville apprenante UNESCO, cet ouvrage reprend les principales contributions des intervenants sur le thème « Du quartier à la ville apprenante : résiliences et alliances territoriales face aux crises ». Le paradigme apprenant peut-il accroître la résilience et permettre aux villes de développer des projets basés sur des coopérations interterritoriales, un développement durable et inclusif, la réappropriation des ressources, la diffusion des apprentissages tout au long de la vie et l’intelligence collective ?
Les contributions pluridisciplinaires des chercheurs et des acteurs de terrain permettent de mieux définir et caractériser les apports de ces dynamiques apprenantes pour les villes engagées et, plus largement, pour les territoires associés autour d’une volonté collective d’apprendre ensemble. L’ouvrage refuse d’opposer l’intelligence par le numérique et le développement par l’humain qui place au cœur de sa stratégie les divers apprentissages, le collaboratif, la culture et le vivre ensemble. Il s’interroge sur les relations entre dynamiques culturelles, quartiers créatifs et contribution des citoyens à l’urbanisme et à l’aménagement de la ville de demain. Il pose également les enjeux de l’éducation sous toutes ses formes (éducation à la santé, savoirs expérientiels, expérience « collaborative » des cités éducatives, usages numériques dans l’éducation) et tente d’élargir la réflexion sur des défis éthiques et sur les rapports entre démocratie et processus « apprenant ».
 

HORS  COLLECTION

Les Agriculteurs, Acteurs du Paysage

Coordination : Philippe Moustier et Laurent Rieutort
Septembre 2021, 325p. - ISBN : 978-2-490485-04-8
Colloque organisé les 8 et 9 novembre 2012 par la Chambre régionale d’agriculture Provence-Alpes-Côte d’Azur en collaboration avec l’association Campagnes et terroirs de Provence et des Alpes du Sud.
 
Ces actes réunissent les communications présentées lors du colloque Les agriculteurs, acteurs du paysage.
Organisé par la Chambre régionale d’agriculture. Ils sont enrichis d’une série de textes consacrée aux campagnes de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Après la partie introductive, à laquelle ont participé le géographe Pierre Brunet et l’ancien président de l’INAO André Valadier, l’ouvrage se divise en six chapitres. La première intitulée «Temps longs et temps courts des paysages agraires» est consacrée à des approches historiques. La seconde «Montagne et pastoralisme, les enjeux du paysage» aborde l’importance des pratiques pastorales dans le maintien de certains paysages. Le chapitre sur «Les paysages et leur perception par les agriculteurs» évoque la prise en compte de ce volet environnemental  par les agriculteurs. Le quatrième chapitre «Paysages et patrimonialisation dans les aires périurbaines» illustre, au côté des aspects économiques, une facette de l’agriculture dans ces territoires. Suit un chapitre sur «Les agriculteurs, acteurs des politiques publiques paysagères» offrant des exemples d’actions entreprises. Enfin le dernier chapitre est consacré à l’agriculture et aux paysages en Provence-Alpes-Côte d’Azur à travers une présentation géo-historique. La conclusion est axée sur la thématique « Des agriculteurs acteurs et actionnaires des paysages ». Cet ouvrage de 325 pages est richement illustré avec plus de deux cents clichés, la plupart en couleur, et une soixantaine de cartes et croquis.