Mot du Directeur

fond15

Depuis son ouverture (2011), L’Institut d’Auvergne du Développement des Territoires (IADT) est identifié à cette « maison commune » en centre-ville de Clermont-Ferrand, regroupant l’ensemble des formations universitaires consacrées aux métiers du développement territorial. Il constitue non seulement un lieu de formation mais aussi un outil de coordination, d’innovation et de coopération destiné à maximiser les synergies et les compétences entre l’enseignement supérieur (Université Clermont-Auvergne, École d’ingénieurs agronomes et vétérinaires Vetagro Sup) et les collectivités territoriales (Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes, départements de l’Allier et du Puy-de-Dôme). A cet effet, il s’est doté d’un outil de gouvernance spécifique et particulièrement original : un Groupement d’Intérêt Public qui associe donc les partenaires académiques et territoriaux.

Ainsi conçu, l’IADT est confronté à deux défis qui sont abordés à l’échelle régionale comme nationale et internationale. Le premier est de proposer des activités de formation renouvelée et de qualité, aussi bien pour les étudiants en formation initiale que pour les cadres territoriaux et élus ; formations nécessairement ouvertes sur les évolutions technologiques et les usages numériques, sur la créativité et les nouvelles formes d’ingénierie territoriale permettant de faciliter la participation des citoyens et de prendre en compte leurs usages, de favoriser la mise en réseau, l’interdépendance et le travail collaboratif, de territorialiser l’action publique en valorisant les compétences, les ressources et en adaptant les moyens en fonction des besoins spécifiques. Au-delà de la la technicisation de procédures, renforcée par les périmètres territoriaux souvent élargis, nos formations cherchent à associer l’opérationnel au pilotage et à la prise de recul qui fait appel aux savoirs et savoir-faire des enseignants-chercheurs.

Le second défi est de démultiplier les actions co-construites avec les territoires, leurs divers acteurs dont les collectivités publiques. On est ici au cœur de la fonction d’interface et d’analyse et d’animation stratégique de l’IADT, répondant aux besoins et questions qui remontent des territoires et reposant sur des dispositifs de recherche-action-formation « hors les murs » (stages, projets tuteurés…) sur les expertises scientifiques mobilisant les laboratoires de recherche du site clermontois, ainsi que sur l’organisation de rencontres dont la vocation est clairement d’hybrider les publics (chercheurs, élus, techniciens, citoyens…).

L’ambition globale est donc bien de contribuer non seulement à l’attractivité régionale mais aussi de mieux associer les ressources de l’enseignement supérieur au développement des territoires.